Elise Vanderelst est arrivée aux Championnats d'Europe en salle de Torun avec le meilleur temps de la saison des engagées sur le 1.500 mètres. La pensionnaire du MOHA (Mons Obourg Hainaut Athlétisme) veut donc logiquement disputer la finale du rendez-vous polonais. "Mon objectif est d'aller en finale. Nous verrons ensuite ce qui se passera", a déclaré l'athlète de 22 ans mercredi en conférence de presse."J'ai forcément envie de monter sur le podium mais cela reste tactique et plus compliqué en salle car tout pour arriver. Théoriquement, j'ai un des meilleurs temps, oui", a ajouté Vanderelst, insistant sur l'aspect tactique présent en championnat. "En pratique, ce sont des courses très tactiques et des filles ont des meilleurs temps que moi sur 400 ou 800 mètres. Elles pourraient donc avoir un meilleur finish que le mien", a encore analysé la Montoise. Vanderelst n'a d'ailleurs pas caché sa préférence. "Je préfère les courses rapides où il faut suivre et ne pas trop réfléchir à la tactique." Détentrice du record de Belgique en salle grâce à son chrono de 4:05.71 réalisé le 9 février à Liévin, la protégée de Raymond Castiaux s'est approchée du record de Belgique absolu de Veerle Dejaeghere (4:05.05), qui date déjà de juillet 2002. "Je n'y pense pas trop", a lancé Vanderelst, qui semble malgré tout en mesure de le battre dans le futur. Symbole d'un demi-fond noir-jaune-rouge qui se porte bien, Vanderelst s'est également montrée ravie de retrouver la délégation belge. "C'est chouette de retourner à la civilisation, d'avoir des contacts et de retrouver l'équipe belge après si longtemps. L'état d'esprit est très bon et la préparation s'est bien déroulée." La Belgique sera également représentée sur 1.500 mètres par Lindsay De Grande, 31 ans. Sixième de l'Euro en salle de Paris en 2011, on lui a diagnostiqué quelques mois plus tard une leucémie dont elle souffre encore. Elle a effectué son retour dans une compétition internationale il y a deux ans en Norvège. "Je ne m'attendais pas à être ici", a-t-elle avoué en conférence de presse. "Cet Euro n'était pas un objectif en soi car je voulais surtout être en forme cet été. Cette sélection constitue donc une agréable surprise, dix ans après Paris. J'ai toujours eu l'ambition de revenir à la compétition. Je suis heureuse que ma persévérance soit récompensée", a ajouté Lindsay De Grande, qui rêve des JO de Tokyo cet été. Elle est 48e au classement mondial et les 45 premières iront aux Jeux. "Il y a une possibilité mais ce sera difficile. Cela me donne déjà la chair de poule", a ponctué l'athlète entraînée par Tim Moriau. Vendredi, Vanderelst sera dans la première série sur le coup de 12h22 alors que De Grande sera dans la 2e (12h32). Les deux premières de chacune des trois séries ainsi que les trois meilleurs temps suivants seront qualifiés pour la finale de samedi (19h50). (Belga)