L'Euro d'athlétisme en salle de Torun se termine ce dimanche. Avec notamment le relais 4x400m et les Belgian Tornados au menu, la délégation belge peut ajouter de nouvelles médailles à une collection déjà bien remplie, après l'or et l'argent de Nafi Thiam et Noor Vidts au pentathlon vendredi et le titre sur 1.500m conquis par Elise Vanderelst samedi. Isaac Kimeli, sur 3.000m avec aussi Robin Hendrix au départ, aura également une carte à jouer, tandis que Thomas Carmoy disputera la finale de la hauteur.Les Belgian Tornados se présentent à Torun en tant que champions d'Europe en titre après leur succès à Glasgow il y a deux ans. Les frères Kevin, Jonathan et Dylan Borlée sont accompagnés en Pologne par Christian Iguacel et Alexander Doom. La finale est programmée à 18h57. Egalement champions d'Europe en plein air et médaillé de bronze aux Mondiaux, les Belgian Tornados se savent attendus. "Avec toute l'expérience emmagasinée, nous avons une cible sur notre dos, qu'importe notre état de forme. Les équipes vont faire attention à nous et vont vouloir nous battre", a dit Kevin Borlée mercredi en conférence de presse. "Ce sera à nous d'être vigilants, d'être bien positionnés et de faire les bons choix tactiques lors de nos relais." Une grosse heure plus tôt (17h52), Isaac Kimeli et Robin Hendrix s'aligneront au départ de la finale du 3.000m. "Tout est possible dans une finale", a confié après sa série Kimeli, qualifié avec le 8e chrono des finalistes (7:49.46). Kimeli pense qu'il "devra faire mieux sur le plan tactique" en finale. Hendrix a fait mieux (7:46.76, record personnel) et se dit au top de sa forme. Le Norvégien Jakob Ingebrigtsen, déclaré vainqueur du 1.500m après avoir été disqualifié vendredi soir, visera un doublé qu'il n'avait pas réussi à décrocher à Glasgow en 2019 et fait figure de grand favori. "Pour la deuxième et la troisième place, les garçons sont à égalité. Beaucoup de choses peuvent arriver. Un top cinq serait très bien", pense pour sa part Hendrix. Le premier Belge qui entrera en lice pour une finale dimanche sera Thomas Carmoy, à la hauteur (11h25). Le Carolo de 21 ans a atteint son premier objectif en figurant dans le top-8. "Maintenant, en finale, nous allons essayer de faire encore mieux, parce que bien sûr, nous en voulons toujours plus", a commenté le champion d'Europe juniors (U20) de 2019. La journée s'ouvrira par le sprint. Rani Rosius, 20 ans, compte "frapper fort" dans les séries du 60 m (10h34). La femme belge la plus rapide actuellement espère améliorer son record personnel (7.27). En conférence de presse, elle a confié son espoir d'aller en demi-finales. "Mais je n'ai pas encore vraiment pensé à la finale". Demi-finales et finale seront aussi au programme dimanche, respectivement à partir de 12h40 et à 18h46. A 13h30, Eline Berings et Anne Zagré se présenteront dans les starting blocks pour les demi-finales du 60m haies. Zagré a couru sa série en 8.06. "Satisfaite" d'avoir atteint un premier objectif, elle espère courir un peu plus en demies pour réaliser un 'season best' (8.05). Berings n'avait pas caché sa déception après son 8.19 en séries. "C'était comme cela tout l'hiver : le tableau général n'est pas assez bon. Tout est trop plat et trop lent. Rien n'est super et puis on est vite en manque. La sensation à l'entraînement est bonne, mais j'ai des problèmes pour la transférer aux courses." La Belgique, seule nation avec deux titres au compteur, occupe actuellement la première place au classement des médailles avant cette dernière journée. (Belga)