La Chine a vu ses exportations bondir de 60,6% sur un an sur la période janvier-février, signe de reprise de la seconde économie mondiale paralysée l'an dernier par l'épidémie de Covid-19, selon les Douanes chinoises.Il s'agit du rythme de progression le plus élevé depuis février 1995. Les économistes sondés par l'agence d'information financière Bloomberg anticipaient également une hausse importante, mais à un rythme bien moindre (+40%). Paralysée par l'épidémie, qui avait mis à l'arrêt l'activité dans le pays, la Chine avait renoncé début 2020 à communiquer de manière détaillée ses chiffres du commerce. Seules des données cumulées pour janvier et février avaient été publiées. Les publications mensuelles avaient ensuite repris. La forte demande en produits médicaux et en matériel pour le télétravail (ordinateurs notamment), au moment où une grande partie du monde reste frappée par l'épidémie, a largement porté les exportations de la Chine, selon les chiffres publiés dimanche par les Douanes. La faible base de comparaison avec la période janvier-février 2020 a également contribué à ce rythme de progression record. Dans l'autre sens, les achats de produits étrangers du géant asiatique ont connu en janvier-février une hausse de 22,2% sur un an. Ce chiffre est supérieur aux prévisions d'analystes (16%). En décembre, les importations de la Chine s'étaient affichées en hausse de 6,5% sur un an. Quant à l'excédent commercial du géant asiatique, il a atteint en janvier-février les 103,3 milliards de dollars (87,6 milliards d'euros) -- contre 78,17 milliards de dollars en décembre. (Belga)