Les travailleurs de retour de l'étranger qui devront observer une quarantaine d'une semaine mais qui ne pourront assurer leurs tâches professionnelles en télétravail durant cette période pourront bénéficier du chômage temporaire, a indiqué le ministre fédéral de l'Emploi."Nous pensons qu'il n'y a pas d'autre alternative que de les faire bénéficier du chômage temporaire. C'est a priori l'unique possibilité", a indiqué jeudi Nicolas Gillard, porte-parole de Pierre-Yves Dermagne, interrogé par Belga. Mercredi soir, les organisations patronales avaient exprimé leurs craintes après les mesures décidées par le comité de concertation concernant les mesures sanitaires à appliquer aux Belges qui rentreront de l'étranger à l'issue de ce congé de Noël. Pour éviter toute nouvelle flambée de la pandémie, ceux-ci devront rester en quarantaine chez eux durant une semaine, à l'issue de laquelle ils devront se soumettre à un test de dépistage Covid. Dès l'annonce de ces mesures, les différentes organisations patronales avaient exprimé leurs craintes concernant les conséquences pratiques de ces décisions sur le fonctionnement des entreprises. La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) avait dans la foulée demandé que les travailleurs qui ne peuvent assurer leurs missions par télétravail puissent bénéficier du chômage temporaire. (Belga)