San Francisco et d'autres régions de la côte ouest des Etats-Unis se sont réveillées mercredi sous un ciel orange sombre digne d'une scène d'apocalypse, à cause de la fumée des incendies qui continuent de ravager la Californie.A midi, le mélange de brouillard et de fumée donnait à la ville une atmosphère surréaliste comme si le soleil ne s'était toujours pas levé. "La brume due aux feux de forêt assombrit le ciel dans toute la baie de San Francisco", ont fait savoir les autorités. Elles donnent des informations quotidiennes depuis des semaines sur la qualité de l'air, et déconseillent régulièrement aux personnes vulnérables de sortir. Plus d'une vingtaine d'incendies faisaient rage en Californie, et près d'un millier de pompiers combattaient le feu baptisé Creek Fire dans la région de Fresno, dans le nord de l'Etat, qui s'est propagé sur plus de 56.000 hectares. Les foyers s'étendaient de la frontière avec la Canada, dans l'Etat de Washington, jusqu'à la frontière mexicaine, près de San Diego (Californie), où près de 7.000 hectares sont partis en fumée, selon les autorités locales. En circulant dans les rues de San Francisco en journée, on pouvait apercevoir des habitants travaillant sur leur ordinateur à la lumière de leurs lampes, pour y voir clair dans les ténèbres rougeoyantes. Étonnamment, après de nombreux jours où l'air sentait la fumée et les cendres, l'atmosphère semblait respirable. (Belga)