Un journaliste et photographe colombien, Felipe Guevara, âgé de 27 ans et qui avait dénoncé des menaces de mort à son encontre, est décédé mercredi après avoir été blessé de plusieurs coups de feu deux jours auparavant à Cali (sud-ouest)."Felipe Guevara, notre journaliste judiciaire, est décédé ce mercredi après-midi après avoir été blessé dans un attentat lundi soir", a déploré le journal à sensation Q'hubo sur son compte Twitter. En 2017, ce journaliste avait dénoncé des "menaces de mort, auprès des autorités compétentes", a ajouté le maire de Cali, Jorge Ivan Ospina, lors d'une conférence de presse. L'élu a offert une récompense d'un montant équivalent à 15.000 dollars pour toute information sur les auteurs de l'homicide. Bien que la police ait d'abord nié que l'attentat contre Felipe Guevara soit lié à son métier, M. Ospina a assuré que les autorités étudiaient "toutes les hypothèses" quant au mobile du crime. Selon la Fondation pour la liberté de la presse (FLIP), ce journaliste avait quitté en 2017 le quartier où il a été mortellement blessé, suite à des menaces "après qu'il ait fait des articles sur un gang criminel qui opérait dans ce secteur". Il avait dénoncé de nouvelles menaces "en 2018 et en août de cette année" 2020, a ajouté la FLIP dans un communiqué. "Il est préoccupant que la police nationale écarte initialement le fait que l'attentat contre Guevara puisse être lié à son travail de journaliste", a déploré la fondation. Juliette de Rivero, représentante en Colombie de la Haute commissaire de l'Onu aux droits humains, a dénoncé le crime et appelé "à une enquête rapide et efficace pour sanctionner les responsables". (Belga)