Le principe de proportionnalité s'applique aussi aux syndicats, a affirmé mardi le président du MR Georges-Louis Bouchez, au lendemain de la condamnation en première instance de 17 militants de la FGTB pour un blocage d'autoroute en 2015. Il dénonce également l'appel du syndicat socialiste à protester le 1er décembre prochain.Environ 300 manifestants avaient bloqué le viaduc de Cheratte sur l'autoroute E40 lors de cette action de grève du 19 octobre 2015. Des dégradations avaient été commises et des médecins avaient été bloqués dans les embouteillages. Lundi, 17 militants ont été condamnés à des peines de prison avec sursis et à des amendes pour entrave méchante à la circulation. Ils étaient désignés comme ceux qui avaient bloqué l'autoroute, dont l'actuel président du syndicat socialiste, Thierry Bodson. Ils contestent avoir été à l'origine du blocage et ont fait appel de leur condamnation. La FGTB a annoncé qu'elle organisera une action générale de protestation contre ce jugement le 1er décembre prochain. Pour le MR, il ne s'agit pas de contester le droit de manifester mais bien de dénoncer le blocage et les destructions. Concernant l'appel à la protestation, "si la droite contestait un jugement dans la rue, certains diraient que c'est une attaque grave contre la démocratie", a ajouté M. Bouchez. Les réformateurs remettent en avant leur demande d'imposer aux syndicats une personnalité juridique. C'est indiqué, selon M. Bouchez, "si on ne veut plus de condamnation personnelle". Les syndicats ont toujours refusé une telle imposition, derrière laquelle ils voient la volonté des autorités de les empêcher d'agir et de les condamner régulièrement, ainsi que de tester leur capacité à soutenir financièrement un rapport de force. (Belga)