Le chef du Pentagone Mark Esper et la ministre française des Armées Florence Parly ont discuté vendredi de la nécessité de parvenir à un cessez-le-feu au Nagorny Karabakh où les combats font rage entre soldats azerbaïdjanais et séparatistes arméniens.Au cours d'un entretien téléphonique, M. Esper et Mme Parly "se sont accordés sur le fait que les dirigeants de l'Arménie et de l'Azerbaïdjan doivent respecter leurs promesses de cessez-le-feu immédiat dans la région du Nagorny Karabakh et à un règlement pacifique" de leur différend, selon un communiqué du Pentagone. Les Etats-Unis et la France sont depuis 1994 des pays médiateurs dans le conflit, au côté de la Russie, dans le cadre du groupe dit de Minsk. Le Nagorny Karabakh, territoire majoritairement peuplé d'Arméniens, a fait sécession de l'Azerbaïdjan peu avant la dislocation de l'URSS en 1991, entraînant une guerre ayant fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés des deux camps dans les années 1990. Les combats, qui n'avaient jamais totalement cessé, ont repris fin septembre, faisant plus de 700 morts, selon des bilans partiels et la Turquie, principal allié de Bakou, y est accusée d'ingérence. (Belga)