L'Arménie et l'Azerbaïdjan ont de nouveau procédé à un échange de prisonniers de guerre, un mois et demi après l'accord ayant mis fin à six semaines de combats meurtriers entre les deux pays pour le contrôle du Nagorny Karabakh. Deux Azerbaïdjanais et quatre Arméniens sont rentrés dans leur pays sous la médiation de la Russie, a déclaré lundi à l'agence de presse Interfax le commandant des forces russes chargées du maintien de la paix au Nagorny Karabakh, Rustam Muradow. À la mi-décembre, cinquante autres prisonniers ont été échangés.Les derniers combats entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan au sujet du Nagorny Karabakh ont débuté le 27 septembre et ont duré jusqu'au 9 novembre. L'Azerbaïdjan a récupéré une grande partie de la zone qu'il avait perdue au début des années 1990. Au total, plus de 4.700 personnes sont mortes des deux côtés, pour la plupart des soldats. La confusion régnait en outre autour d'un incident présumé impliquant des morts dans le sud du Nagorny Karabakh. Selon le ministère azerbaïdjanais de la Défense, des assaillants arméniens auraient tué un soldat et en auraient blessé un autre dimanche. Des soldats arméniens auraient également été tués. Le ministère de la Défense du Nagorny Karabakh parle de "provocation propagandiste". "Pas un seul coup de feu n'a été tiré du côté arménien", a-t-on pu lire dans un communiqué de presse. Le cessez-le-feu avait déjà été rompu il y a plus de deux semaines. Plusieurs personnes ont été tuées et blessées lors d'une fusillade dans un poste militaire du Nagorny Karabakh. L'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont accusés mutuellement de la nouvelle escalade. (Belga)