Les Etats-Unis ont exhorté mercredi les rebelles Houthis du Yémen à "cesser immédiatement les agressions", après une attaque contre un aéroport international en Arabie saoudite."Nous condamnons l'attaque des Houthis de ce jour", a dit le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price devant la presse. "Il n'y a pas de solution militaire à la guerre au Yémen. Nous exhortons à nouveau les Houthis à cesser immédiatement ces agressions" et "à démontrer un engagement réel à participer de manière constructive à des négociations de paix", a-t-il ajouté. Le nouvel émissaire américain pour le dossier yéménite, Tim Lenderking, se trouve actuellement en Arabie saoudite, juste après l'annonce par le président Joe Biden qu'il mettait fin au soutien des Etats-Unis à la coalition militaire dirigée par Ryad dans la guerre au Yémen. L'administration Biden a aussi annulé l'inscription des Houthis sur la liste noire américaine des organisations terroristes, décidée in extremis sous Donald Trump mais critiquée de toutes parts car elle risquait d'entraver l'acheminement des aides dans un pays déjà en proie actuellement, selon l'ONU, à la pire crise humanitaire au monde. Ned Price a assuré que le département d'Etat n'entendait pas revenir sur cette annulation malgré les nouvelles attaques des rebelles, car la décision "n'a absolument rien à voir avec la conduite répréhensible des Houthis". "Nous restons déterminés à améliorer notre soutien à notre partenaire, l'Arabie saoudite, pour qu'elle puisse se défendre contre les menaces visant son territoire", a-t-il dit. (Belga)