Soixante-treize personnes, en grande majorité des manifestants, ont été tuées et plus de 3.000 blessées depuis le début mardi d'un mouvement de contestation en Irak, selon un dernier bilan samedi de la commission gouvernementale des droits de l'Homme irakienne.Au moins six policiers figurent parmi les personnes tuées lors des manifestations antigouvernementales organisées à Bagdad et dans plusieurs régions du sud du pays à majorité chiite, selon des sources médicales et policières. (Belga)