Le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) a réclamé samedi plus de clarté de la part de l'entreprise pharmaceutique Pfizer après l'annonce d'une réduction de ses livraisons de vaccins anti-covid à la Belgique."Nous annoncer cela deux jours à l'avance, ça ne va pas. Nous devons aussi pouvoir planifier", a-t-il commenté samedi, interrogé par VTM Nieuws. Vendredi, l'entreprise avait fait savoir qu'elle ne pourrait fournir que 60.000 des 100.000 doses de son vaccin attendus la semaine prochaine normalement. Cette réduction pourrait entraver le début de la vaccination des personnels de soins qui devait normalement commencer la semaine prochaine, avaient précisé plus tôt dans la journée des membres de la taskforce vaccination. "Qu'il y ait des retards est parfois inévitable, mais nous voudrions dans ce cas le savoir à l'avance", a ajouté le Premier ministre. Il a toutefois qualifié de "bonne chose" le fait que ces retards de fabrication puissent être résorbés dans les semaines à venir. "Il est important que nous puissions offrir la clarté aux personnes qui pensaient être vaccinées (prochainement)", a insisté le chef du gouvernement, qui dit attendre de la clarté de Pfizer concernant les livraisons pour les semaines à venir également. (Belga)