Le Premier ministre Alexander De Croo n'a reçu aucune opposition de ses collègues européens à l'annonce que la Belgique s'apprête à interdire les voyages non-essentiels (tourisme, loisirs) jusqu'à la fin des vacances de Carnaval pour éviter d'empirer la situation sanitaire, a-t-on appris à bonne source.Plusieurs pays comme l'Autriche, le Danemark, la Finlande et l'Irlande ont même soutenu cette idée, à laquelle aucun chef d'Etat ou de gouvernement ne s'est opposé ni n'a formulé d'observations. M. De Croo devrait donc aborder cette question dès ce vendredi avec les entités fédérées du pays dans le cadre du Comité de concertation. (Belga)