Le manager d'Altifort Boart, Bart Gruyaert, confirme mercredi qu'il est en train de constituer une société baptisée Belgium Mask et dont l'objectif est de produire 2,5 millions de masques chirurgicaux par mois. Cette nouvelle société devrait démarrer en juillet 2020 et partagera les locaux d'Altifort Boart à Nivelles. Une vingtaine de personnes devraient être recrutées. Les activités seront limitées dans le temps: il s'agit d'aider à régler la pénurie de masques avec une production belge de masques composés de deux couches extérieures non tissées et une couche intermédiaire filtrante.Pour Bart Gruyaert, même si la production ne démarrera qu'en juillet dans les ateliers nivellois d'Altifort où seront installées les machines de Belgium Mask, il y a une place sur le marché pour des masques de qualité bénéficiant d'une certification européenne. La volonté est de répondre aux besoins tout en mettant en avant une production belge, et en tirant parti de la sous-activité que connait actuellement Altifort Boart. "Les masques seront conçus à Nivelles. Il s'agit de masques de type chirurgicaux: trois plis reprenant deux couches extérieures non tissées et une couche intermédiaire constituée d'un matériau filtrant (...). Ces masques sont légers et confortables. Ils répondent aux besoins de protection des professionnels de la santé comme des particuliers. Ils ont pour but de protéger le porteur en lui apportant une protection filtrante bactérienne et virale. Ils sont conformes à la norme EN 14683 et seront marqués CE", indique un communiqué de l'entreprise. (Belga)