Les 1,3 milliard d'habitants que compte l'Inde observaient ce dimanche un couvre-feu d'une journée à l'échelle nationale visant à contrôler la propagation du nouveau coronavirus alors même que les cas positifs dépassent désormais le chiffre de 300.Le Premier ministre Narendra Modi avait appelé jeudi au "Janata Curfew" (couvre-feu public, en hindi) ou à une quarantaine auto-imposée à partir de 7h00 (2h30 heure belge) et jusqu'à 21h00 (16h30 HB) pour briser la chaîne des infections et évaluer la capacité de l'Inde à lutter contre la pandémie. Une interdiction de tout vol international pour une semaine est également entrée en vigueur dimanche. Le nombre d'infections a bondi au cours des derniers jours à 315, un record quotidien étant établi samedi avec 79 nouveaux cas, selon le ministère fédéral de la Santé. Quatre personnes sont déjà décédées. Des images télévisées ont montré les rues désertes de la capitale New Delhi et d'autres villes telles Bombay et Calcutta. Seuls les commerces et les établissements publics s'occupant d'articles et de services essentiels sont restés ouverts. Le transport, y compris le rail et l'aéronautique, était affecté par cette mesure partout à travers le pays. (Belga)