Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé mardi soir de nouvelles mesures de restriction face à la multiplication de cas de coronavirus en Grande-Bretagne. Il s'agit notamment de la fermeture des pubs à 22h, de l'augmentation du prix des amendes et notamment un recours plus important au télétravail dans le domaine du possible. "Les mois à venir seront difficiles. Nous n'en avons pas fini avec le coronavirus", a-t-il indiqué à la population britannique lors d'une allocution à la télévision. "Tout un chacun est libre de respecter ces restrictions. Mais si nous n'agissons pas maintenant, nous risquons de devoir prendre des mesures plus strictes plus tard", a-t-il affirmé. Malgré des mesures qui risquent de toucher une fois de plus lourdement l'économie, le Premier britannique a souligné leur nécessité. "Nous ne pouvons pas nous permettre un nouveau reconfinement", a-t-il expliqué aux Britanniques en direct. "Nous devons faire tout notre possible afin de laisser les écoles et les magasins ouverts. Nous sommes mieux préparés qu'avant", a-t-il assuré, en référence à la crise sanitaire qui a débuté en mars dernier. Il a également souligné l'inquiétude du secteur des soins de santé britannique face à la hausse des infections. "Nos médecins sont inquiets actuellement. Nous attendons un vaccin prochainement, mais nous n'y sommes pas encore. Les mois à venir seront difficiles. La lutte n'est pas finie", a-t-il conclu. (Belga)