L'entreprise pharmaceutique AstraZeneca, productrice d'un des vaccins pour lutter contre la pandémie de coronavirus, pourrait également accuser des problèmes de livraison en raison de soucis de production qui surviendraient au deuxième trimestre, selon une déclaration d'un représentant de l'entreprise à l'Union européenne (UE), rapporte mardi une source européenne à l'agence de presse allemande DPA.La source réagissait à une information parue dans les médias selon laquelle AstraZeneca ne fournirait que 90 des 180 millions de doses du vaccin prévues en avril, mai et juin. Toutefois, selon cette source, cela ne peut pas être confirmé. Officiellement, des négociations sont en cours avec l'entreprise au sujet du plan de livraison. La Commission européenne attend "une meilleure proposition" à ce sujet. Fin janvier, AstraZeneca avait annoncé qu'il ne livrerait que 31 millions de doses au premier trimestre, au lieu de 80 millions. Sous la pression de la Commission européennes, l'entreprise a déclaré qu'elle fournirait 9 millions de doses supplémentaires d'ici la fin mars. Il n'a toutefois pas été confirmé que cet engagement serait respecté. Mardi soir, un porte-parole d'AstraZeneca a toutefois fait savoir par écrit que la société révisait constamment son calendrier de livraison et en informait la Commission européenne sur base hebdomadaire. "Alors que nous travaillons incroyablement dur pour accroître la productivité de notre chaîne d'approvisionnement européenne et faisons tout notre possible pour tirer parti de la chaîne d'approvisionnement mondiale, nous espérons être en mesure d'aligner davantage nos livraisons sur l'accord de vente proposé", a-t-elle déclaré. (Belga)