Le ministère de la Santé du Panama envisage de louer des conteneurs réfrigérés pour conserver les cadavres des victimes du coronavirus en raison de la saturation des morgues des hôpitaux dans les zones les plus touchées par la pandémie, dont la capitale."Nous examinons la possibilité de louer des conteneurs (réfrigérés) pour pouvoir soulager les morgues des hôpitaux", a indiqué mardi Mme Yelkis Gill, directrice des fournitures du ministère panaméen de la Santé, dans une interview avec la télévision locale Telemetro. Les conteneurs permettraient de conserver les corps pendant une semaine, le temps que les familles puissent réaliser les démarches administratives, a expliqué Mme Gill. Ils seraient positionnés là "où il y a une crise", notamment dans les provinces de la capitale, de Panama Oeste, de Colon (côte caraïbe) et de Chiriqui (frontalière du Costa Rica), a-t-elle précisé. Le Panama (4,2 millions d'habitants) enregistre une flambée de l'épidémie alors qu'il est déjà le pays d'Amérique centrale où le plus grand nombre de cas ont été dépistés : 281.000 depuis le début de la pandémie pour 4.500 décès. Confrontées à l'accélération exponentielle de la circulation du virus et à la hausse des décès (1.326 au cours des 39 derniers jours, soit plus d'un quart des décès enregistrés depuis le début de l'épidémie), les autorités ont décrété le 4 janvier un confinement total de la population de la capitale et de la province de Panama Oeste. Il a fallu également mettre sur pied des installations provisoires, dont des hôpitaux de campagne, pour accueillir les malades, tandis que des médecins étrangers ont été appelés à la rescousse. Le Panama espère recevoir prochainement 40.000 doses du vaccin Pfizer/BioNTech, dans le cadre d'un contrat de 36 millions de dollars pour l'achat de manière échelonnée de 3 millions de doses. Au total, le pays s'attend à recevoir 5,5 millions de doses provenant de trois laboratoires différents, pour un budget total de 55 millions de dollars. (Belga)