De nombreux indépendants et entrepreneurs ont fait un usage abusif des mesures économiques de soutien décrétées à la suite de la crise sanitaire, rapporte De Tijd samedi d'après un sondage."Nous savons, sur base de nos données, qu'il y a des abus tant avec les aides du fédéral que celles du gouvernement flamand", confirme Eric Van den Broele, de chez Graydon. "Par exemple, une demande d'aide est introduite par des sociétés écrans destinées à cacher d'autres activités criminelles, ou par des sociétés fantômes qui n'ont aucune activité économique." Certains types de fraudes sont plus compliqués à détecter, comme des indépendants qui disent fermer leurs portes tout en maintenant une activité. La question est de savoir si le gouvernement est en mesure de récupérer ces aides qui ont fait l'objet d'un usage abusif. Le gouvernement fédéral a déjà distribué des indemnités à plus de 400.000 indépendants qui avaient introduit une demande de droit passerelle. Les caisses d'assurances sociales, qui versent ces compensations, indiquent ne pas avoir les moyens humains et matériels pour contrôler de manière approfondie et à grande échelle les demandes. (Belga)