"Il se peut qu'il y ait d'autres fluctuations à l'avenir, également dans le sens positif", a tenu à réagir mardi soir la division belge de l'entreprise pharmaceutique Pfizer aux différentes informations publiées dans la presse sur les livraisons de vaccins. "Nous vivons une période sans précédent", souligne-t-elle dans un communiqué, disant "comprendre la réaction de tous ceux qui ont hâte d'être vaccinés".Les vaccinations du personnel sont provisoirement reportées dans tous les hôpitaux flamands car Pfizer ne peut garantir une sécurité d'approvisionnement de ses vaccins dans les prochaines semaines, a signalé mardi soir Zorgnet-Icuro, la coupole de ces hôpitaux flamands. Aucune décision de ce type n'était encore à l'étude mardi soir, côté francophone, selon Santhéa, la coupole francophone. Dans la foulée, Sabine Stordeur, co-responsable de la task-force fédérale vaccination, a prévenu que tous les hôpitaux du pays allaient devoir revoir leur planification de vaccination. "Si une Région doit modifier sa planification, toutes les Régions doivent le faire", a-t-elle dit. "Pfizer travaille d'arrache-pied pour fournir plus de vaccins que prévu cette année, avec un nouvel objectif de 2 milliards de doses pour 2021", rappelle l'entreprise pharmaceutique, qui est en train d'élargir ses opérations de production. "Cela permettra d'absorber les nouvelles demandes de l'Union Européenne et d'autres pays et de fournir plus de doses que prévu dès le deuxième trimestre 2021", assure-t-elle. Cette augmentation de la capacité de production a un impact temporaire sur le nombre de doses livrées aux pays européens, comme l'avait annoncé Pfizer la semaine passée. "L'allocation de doses à la Belgique et aux autres pays de l'UE respecte le principe d'équité convenu avec la Commission européenne", insiste-t-on. "Il se peut qu'il y ait d'autres fluctuations à l'avenir, également dans le sens positif. La production d'un vaccin à une telle échelle au milieu d'une pandémie est un défi sans précédent, mais Pfizer s'engage à faire tout son possible pour le relever", conclut l'entreprise. (Belga)