La Ville de Huy a décidé de prendre ce week-end des mesures pour assurer le fonctionnement des banques alimentaires et l'aide au plus démunis, indique dimanche un communiqué de la ville. Le service de distribution sera renforcé. Une réunion organisée ce week-end par le bourgmestre socialiste de Huy Christophe Collignon a réuni des représentants des banques alimentaires actives à Huy, le service Prévention de la Ville et le CPAS. Le but de cette réunion était de prendre des mesures afin de permettre aux banques alimentaires d'assurer la continuité de la distribution des colis alimentaires, malgré les difficultés liées à la pandémie de coronavirus. "Il n'est pas normal que les plus précarisées paient deux fois la crise", explique le bourgmestre. Les bénévoles étant pour la plupart âgés, ils préfèrent rester chez eux pour éviter d'être contaminés par le virus. La distribution n'est donc plus assurée à 100%. Pour répondre à cette problématique, le service Prévention de la ville va renforcer les distributions auprès des bénévoles. Cette mesure s'ajoute à une mesure déjà prise au début de la crise. Le service Prévention est en effet déjà présent aux distributions afin de faire respecter les règles de distanciation sociale. Un autre problème a été discuté lors de la réunion, à savoir la raréfaction des invendus alimentaires. "Les gens qui font d'importants stocks de nourriture ne permettent plus aux grandes surfaces de faire don de leurs invendus. Cette situation ne fait qu'accroître les difficultés d'un public déjà précarisé", poursuit l'édile socialiste. C'est pourquoi la Ville de Huy se chargera aussi d'aider les banques alimentaires à s'approvisionner. Le dispositif sera réévalué et adapté si nécessaire pour permettre la continuité des distributions de nourriture, indispensables pour les personnes en situation précaire. (Belga)