Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé jeudi soir à la formation "immédiate" d'un gouvernement d'urgence d'union nationale pour faire face à la propagation du nouveau coronavirus, annonçant par ailleurs la fermeture des écoles et universités.Le ministère de la Santé a recensé 109 cas de nouveau coronavirus sur le territoire israélien et annoncé que plus de 32.000 personnes étaient en quarantaine. Les résultats définitifs des législatives du 2 mars confirmaient mercredi une légère avance du Premier ministre sortant, mais ce dernier n'est pas parvenu à obtenir l'appui de 61 parlementaires, seuil requis pour la formation d'un gouvernement. Son principal rival, le chef du parti centriste Bleu-Blanc, Benny Gantz, tentait ces derniers jours de former une coalition gouvernementale. Dans une intervention retransmise en direct à la télévision, M. Netanyahu a jugé jeudi soir qu'il fallait former un gouvernement "pour sauver les vies de nombreux citoyens". "J'appelle à la formation d'un gouvernement d'urgence pour une période limitée, dès ce soir", a déclaré M. Netanyahu. "Laissons de coté la politique, on pourra y revenir plus tard". M. Gantz a accepté de "discuter de la mise en place d'un gouvernement d'urgence". "Au vu de la situation, nous sommes prêts à discuter de la mise en place d'un vaste gouvernement national d'urgence qui comprendrait des représentants de toutes les formations", a affirmé M. Gantz dans un communiqué. Le président Reuven Rivlin, qui doit désigner l'un des deux hommes pour former un gouvernement avant le 17 mars, a annoncé que sa "maison était ouverte" pour les négociations, lors d'un entretien avec M. Netanyahu, selon un communiqué de son bureau. Le chef du parti Israël Beiteinou (droite nationaliste, 7 sièges), qui avait affirmé soutenir la candidature de M. Gantz comme Premier ministre, a également appelé jeudi à la formation d'un gouvernement d'union nationale pour faire face à la propagation du nouveau coronavirus. M. Netanyahu a par ailleurs annoncé jeudi la fermeture immédiate des écoles et des universités en Israël, où les rassemblements de plus de 100 personnes ont été interdits. Le rabbinat israélien a publié un communiqué demandant aux fidèles de respecter les instructions des autorités comme "une obligation religieuse". Les étrangers ne sont plus autorisés à entrer en Israël, à l'exception de ceux prouvant qu'ils ont la possibilité de rester en isolement. Ils devront observer une quarantaine de deux semaines, avait annoncé M. Netanyahu lundi. (Belga)