Dix personnes ont été arrêtées et quatre policiers blessés samedi à Londres lors d'une manifestation qui a rassemblé des milliers d'opposants aux restrictions prises au Royaume-Uni face à la résurgence du nouveau coronavirus, a annoncé la police.Des incidents ont éclaté lorsque les forces de l'ordre sont intervenues pour disperser la manifestation à Trafalgar Square, qui ne respectait pas les recommandations pour éviter la transmission du virus, selon la même source. Sur les quatre policiers blessés, deux ont dû être soignés à l'hôpital, a précisé la police de Londres sur Twitter. Parmi les manifestants se trouvait le conspirationniste David Icke, un ancien footballeur et présentateur qui s'est illustré dans le passé en soutenant que le monde était gouverné par des reptiles et que la famille royale britannique était en fait constituée de lézards. Dans la foule, nombre de manifestants ont brandi des pancartes hostiles à la vaccination. Le Premier ministre Boris Johnson a qualifié samedi, dans une déclaration à l'Assemblée générale de l'ONU, les anti-vaccins de "dangereux obsédés". Un quart des 66 millions d'habitants que compte le Royaume-Uni sont concernés par des restrictions locales destinées à freiner la deuxième vague du virus, qui a fait près de 42.000 morts dans le pays, le plus durement touché en Europe. Espérant éviter un deuxième confinement national, le gouvernement de Boris Johnson a instauré une règle interdisant les rassemblements de plus de six personnes et imposé la fermeture des pubs et restaurants à 22H00. (Belga)