La location et l'occupation d'un gîte ou de tout autre hébergement touristique doit se faire dans le cadre du foyer familial (avec éventuellement une personne de contact rapproché) et n'est donc pas permise entre amis, rappellent les gouverneurs des cinq provinces wallonnes, mercredi, à l'approche des fêtes de fin d'année. Des contrôles ciblés seront organisés et les éventuelles sanctions appliquées avec fermeté, préviennent-ils.Les gouverneurs wallons, qui ont rencontré des propriétaires de gîtes parfois démunis face à certaines personnes peu scrupuleuses des règles sanitaires en vigueur, soulignent la nécessité pour les propriétaires de pouvoir identifier les personnes séjournant dans leur hébergement. Les cinq gouverneurs rappellent que la loi prévoit l'obligation pour les propriétaires de gites (ou leurs préposés), d'enregistrer l'identité des voyageurs le jour de leur arrivée, de vérifier l'exactitude des renseignements fournis en se faisant présenter les documents d'identité des voyageurs et de mettre ces données à disposition de la police sur simple demande. Des contrôles ciblés seront organisés durant les vacances de fin d'année. Pour se prémunir d'éventuelles poursuites en raison de fraudes des locataires, il est conseillé aux propriétaires de faire remplir une annexe au contrat de location. Elle se présente comme une attestation sur l'honneur du locataire signifiant qu'il assure avoir pris pleine connaissance des règles liées à la Covid-19 et qu'il s'engage à les respecter. Alors qu'une nouvelle circulaire des procureurs généraux prévoit des sanctions plus lourdes (jusqu'à 750 euros d'amende par participant, 4.000 euros pour l'organisateur et une saisie des biens ayant servi au délit) pour les organisateurs et participants à des fêtes clandestines ou "lockdown party", les gouverneurs wallons affirment que les sanctions prévues seront appliquées "avec une grande fermeté". Malgré ces mesures, "les touristes restent les bienvenus", poursuivent les gouverneurs. "Nous avons toutes et tous connus une année très difficile et il est tout à fait compréhensible que chacune et chacun souhaite s'offrir une coupure. La Wallonie reste une région magnifique qui offre tant de trésors qu'il serait dommage de s'en priver. Mais faisons-le de manière responsable et dans le respect, des règles mais aussi et surtout des autres", concluent-ils. (Belga)