Un groupe de détenus de la prison de Malines a refusé momentanément de retourner en cellule après une promenade en extérieur mardi soir, par mécontentement et inquiétude face aux mesures de plus en plus strictes prises dans la lutte contre le coronavirus. De l'agitation était aussi constatée à Hasselt et Nivelles.Tous les détenus de Malines ont réintégré leurs cellules en fin de compte mais la situation reste incertaine et la police reste mobilisée jusque minuit. "Nous allons discuter de la situation en détail mercredi, mais en ce moment il semble que les mesures déjà prises seront suffisantes et que nous ne devront pas les renforcer", selon la porte-parole de l'administration pénitentiaire, Kathleen Van De Vijver, "Cela signifie que les détenus comme les civils pourront toujours avoir accès à l'extérieur , en petit groupe. Ils pourront toujours travailler dans les ateliers - et par exemple fabriquer des masques - parce que les détenus ne peuvent télétravailler. Ils devront bien entendu observer la distance nécessaire. Bon nombre de prisonniers sont inquiets en ce moment, mais c'est comparable aux sentiments qui traversent la société." (Belga)