La Vénétie, au nord-est de l'Italie et où se trouve notamment Venise, adoptera des mesures plus strictes après l'émergence d'un nouveau cluster de coronavirus, a indiqué vendredi le président de la Région Luca Zaia.Ces nouvelles règles seront dévoilées lundi, a-t-il déclaré. Selon le président, la récente poussée de cas vient d'un homme dont le comportement a été imprudent et "irresponsable" alors qu'il a été testé positif au coronavirus après un voyage d'affaires en Serbie. Ce dernier est rentré en Italie le 25 juin et a ressenti des symptômes ce même jour. Il a cependant continué à voir du monde, se rendant même à une fête et à des funérailles, a précisé Luca Zaia. Il s'est ensuite rendu aux urgences le 28 juin, où il a été testé positif mais a insisté pour rentrer chez lui. Il a finalement été hospitalisé le 1er juillet et se trouve actuellement en soins intensifs. Quatre autres personnes qui ont eu des contacts avec lui ont été testées positives, tandis que 89 sont en quarantaine dans les provinces de Vicence et Vérone. Selon le président, la Vénétie est ainsi passée "d'un faible risque à un risque élevé", avec un taux de reproduction du virus qui a bondi de 0,43 à 1,63. "Si nous continuons à nous promener sans masque, collés les uns aux autres, à crier aux théories du complot selon lesquelles le virus est une invention des sociétés pharmaceutiques, des martiens ou des astronautes, il est inévitable que de telles choses se produisent", a encore déploré le Luca Zaia. (Belga)