La compagnie irlandaise à bas coût Ryanair a annoncé vendredi qu'elle allait supprimer jusqu'à 3.000 emplois, principalement parmi les pilotes et le personnel naviguant, en raison de la paralysie du transport aérien en pleine pandémie de coronavirus. Le transporteur aérien irlandais précise dans un communiqué que ses vols seront à l'arrêt jusqu'au mois de juillet au moins et qu'il faudra attendre deux ans, soit l'été 2022, pour un retour à la normale. (Belga)