L'Allemagne a de nouveau élargi vendredi sa liste de régions à risque, qui comprend désormais le Luxembourg voisin et l'ensemble de la République tchèque, en raison d'une recrudescence des cas d'infection au Covid-19.Cette nouvelle actualisation, établie par l'institut de veille sanitaire Robert Koch, intervient deux jours seulement après l'ajout dans la "liste rouge" allemande de nombreuses régions réparties dans onze pays européens, notamment en France. Vendredi, le Tyrol autrichien, lieu de villégiature apprécié des Allemands, s'est également joint au groupe. Le ministère des Affaires a mis en garde contre "les voyages touristiques, non indispensables" à destination de ces nouvelles zones, où le nombre de nouvelles infections au Covid-19 dépasse désormais le plafond de 50 cas pour 100.000 habitants sur sept jours. Les touristes revenant de ces territoires seront dans l'obligation de se soumettre à un test de dépistage, et d'observer une quarantaine à leur retour dans l'attente du résultat. Les autorités allemandes ont multiplié ces dernières semaines les mises en garde en raison d'une remontée rapide des cas de Covid-19. Une quinzaine de pays de l'UE sont désormais touchés par les restrictions allemandes, soit partiellement, soit complètement pour l'Espagne, le Luxembourg et la République tchèque. Considérée comme un modèle dans sa gestion de la pandémie en Europe, l'Allemagne n'est pas épargnée par la résurgence des nouvelles infections, considérée comme étant liée en partie au retour des vacanciers. Le ministre de la Santé Jens Spahn a d'ailleurs conseillé vendredi aux Allemands de renoncer aux voyages à l'étranger pour les vacances de la Toussaint en octobre. "On peut tout à fait passer ses vacances en Allemagne", a-t-il déclaré. Selon l'Institut Robert Koch, le pays a enregistré vendredi 2.153 nouveaux cas d'infections en 24H. (Belga)