Le gouvernement irlandais a demandé dimanche aux pubs du pays de fermer leurs portes dès dimanche soir, au moins pour deux semaines, et déconseille "fermement" à la population d'organiser des fêtes à domicile.Cette décision a été prise en concertation avec les organisations professionnelles du secteur, qui ont "souligné leurs difficultés à mettre en oeuvre les recommandations" du gouvernement d'éviter les rassemblements de plus de 100 personnes, a annoncé le gouvernement dans un communiqué. La difficulté est particulièrement criante dans les pubs, "spécialement conçus pour favoriser les interactions sociales, dans un contexte ou l'alcool réduit les inhibitions", relève le texte. "Si le gouvernement reconnaît que la majorité de la population et des propriétaires de pubs se comporte de manière responsable, il pense qu'il est important que tous les pubs soient fermés avant la Saint-Patrick", qui aura lieu le 17 mars. L'Irlande a déjà décidé d'annuler les parades prévues pour la fête du saint patron du pays, qui rassemble chaque année des centaines de milliers de personnes, locaux et touristes. Cette demande du gouvernement intervient au lendemain d'un samedi soir où des images montrant des pubs bondés ont abondamment circulé sur les réseaux sociaux. Le ministre de la Santé Simon Harris a dénoncé sur Twitter une "insulte" aux personnels de santé qui "travaillent 24 heures sur 24 sept jours sur sept". Avant même la recommandation gouvernementale, l'organisation regroupant pubs et clubs de de "Temple Bar", coeur de la vie nocturne de Dublin, ont décidé "volontairement" de fermer dimanche jusqu'à nouvel ordre. (Belga)