Le gouvernement italien a annoncé vendredi soir durcir les mesures de restriction pendant les congés de fin d'année, sur fond d'inquiétudes d'une reprise de l'épidémie de coronavirus.Entre les 24 et 27 décembre, le 31 décembre et le 3 janvier, ainsi qu'entre les 5 et 6 janvier, seuls les déplacements pour raisons professionnelles, sanitaires et cas de force majeure seront autorisés sur l'ensemble du territoire italien. La plupart des commerces garderont portes closes, a détaillé le Premier ministre Giuseppe Conte. Entre les 28 et 30 décembre ainsi que le 4 janvier, les habitants pourront se déplacer dans leur ville de résidence ou, pour ceux qui résident en dehors des centres urbains, dans un rayon de 30 kilomètres autour de leur domicile. Les magasins seront autorisés à rouvrir également. Les jours de confinement, les Italiens peuvent inviter deux personnes accompagnées ou non d'enfants de moins de 14 ans. En limitant les possibilités de rassemblement pendant les fêtes, le gouvernement espère garder l'épidémie sous contrôle et éviter une éventuelle troisième vague avant la reprise des activités et la rentrée scolaire du 7 janvier. Le Premier ministre a par ailleurs annoncé une aide de 645 millions d'euros destinée aux cafés et restaurants affectés par la fermeture obligatoire du secteur horeca. Le taux de reproduction du virus, qui mesure le degré de contagiosité, a augmenté pour la première fois en Italie en l'espace de plusieurs semaines, passant de 0,82 à 0,86. Lorsque cette valeur est supérieure à 1, cela signifie que le virus circule activement puisqu'une personne en contamine plus d'une autre. Depuis le début de la pandémie, l'Italie, l'un des pays les plus touchés, a enregistré près de 68.000 décès dus au coronavirus. (Belga)