L'UCLouvain lance samedi, en collaboration avec l'Université d'Anvers, une vaste enquête en Belgique, en France, aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne à propos de l'impact du confinement sur le bien-être psychologique et social de la population, annonce l'université vendredi.L'objectif du chercheur qui coordonne l'enquête, Vincent Lorant, est donc de connaître l'effet du confinement sur les relations sociales et la santé mentale, les deux étant liées. "Peu d'études ont, jusqu'à présent, étudié la modification des relations sociales sur la santé mentale. Cette enquête permettra d'apporter des éléments de réponse", estime-t-il. Différents aspects seront évalués, comme les impacts sur le sommeil, le stress, la concentration, la forme d'isolement, les moyens mis en place pour travailler, etc. L'enquête sera disponible à l'adresse: www.uclouvain.be/covidetmoi (Belga)