La famille de Bob Marley va revisiter le tube "One Love" du célèbre chanteur reggae pour soutenir la nouvelle campagne du Fonds des Nations Unies pour l'enfance, a annoncé jeudi l'Unicef. Baptisé "Réinventer", cet appel aux gouvernements et aux donateurs publics et privés veut éviter que la pandémie de coronavirus ne se transforme en crise durable pour les enfants et veiller à un "après Covid-19" juste et équitable pour chaque enfant. La crise du coronavirus a accentué les inégalités qui existent au sein des pays et entre eux, note l'agence onusienne. La pandémie continue en effet d'affaiblir les systèmes de santé et de perturber les services. Chaque jour, 6.000 enfants supplémentaires pourraient ainsi mourir de causes évitables au cours des six prochains mois, dont plus de 90% dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Les enfants sont également vulnérables face aux répercussions indirectes du coronavirus, comme les fermetures d'école, les pénuries alimentaires, l'accès limité à des soins de santé de base et la perturbation des chaînes d'approvisionnement de fournitures médicales. Pour faire face à ces répercussions, l'Unicef a lancé la campagne "Réinventer", qui vise à récolter des fonds pour répondre aux besoins immédiats des enfants et de leurs familles en fournissant savon, masques, gants, kits d'hygiène, équipements de protection et informations vitales. Les dons contribueront également à soutenir les efforts de rattrapage à court terme dans l'éducation et les systèmes de santé notamment. La famille Marley s'est jointe à l'action en "réinventant" la célèbre chanson du chanteur jamaïcain et des Wailers "One Love", enregistrée en 1977. Dévoilée le 17 juillet, cette nouvelle version réunira des membres de la famille Marley, des musiciens internationaux reconnus, des artistes issus de zones de conflit et des enfants qui vivent dans des communautés vulnérables. "Mon père a écrit One Love il y a 40 ans afin de promouvoir l'unité, la paix et l'amour universel à une époque où le monde connaissait de nombreux problèmes. Son message reste toujours d'actualité. Nous pouvons surmonter cette crise mondiale grâce à ce même amour dont il parlait", a commenté Cedella Marley. (Belga)