La police locale d'Anvers a interrompu, dans la nuit de samedi à dimanche, plusieurs fêtes et rassemblements interdits dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la pandémie. Une personne a notamment été interpellée pour avoir tenté d'empêcher un contrôle et incité d'autres personnes à s'y opposer, a-t-on appris dimanche de source policière. Vendredi soir, la police était déjà intervenue pour quatre rassemblements ou soirées.Avertie de "nuisances sonores" vers 02h00 du matin, la police s'est rendue au domicile indiqué et y a trouvé six personnes. Un peu plus tard, les agents ont interrompu une soirée réunissant huit personnes, puis une fête, dont les invités étaient visibles depuis la rue en train de danser. Dans un premier temps, le propriétaire a refusé de laisser entrer les agents, alors que plusieurs personnes prenaient la fuite. Une fois à l'intérieur, la police a d'abord trouvé sept individus, puis quatre cachés dans les garages. Les agents ont saisi du gaz hilarant et soumis chaque contrevenant à un contrôle d'identité. Un procès-verbal a été dressé. Deux autres rassemblements interdits ont encore été constatés au cours de la nuit. L'un d'eux a conduit à l'arrestation administrative d'une personne après que celle-ci a tenté de se soustraire au contrôle et d'inciter les autres à s'y opposer. (Belga)