Les mesures supplémentaires de santé publique annoncée par la Première ministre Sophie Wilmès impacteront davantage un des acteurs: la police intégrée, relève la CSC-Services publics mardi soir à l'issue du conseil national de sécurité. "Il faudra impérativement prioriser les objectifs", estime le syndicat chrétien."Les policiers de bénéficient pas encore du matériel de protection en suffisance et le succès de leurs missions reposera toujours sur le comportement individuel de chaque citoyen. La volonté est présente, comme tout autre acteur des services publics de remplir notre mission, mais elle aura un prix", prévient le syndicat dans un communiqué. Dès mercredi midi, les policiers seront habilités à effectuer des contrôles des déplacements sur le territoire, les trajets non-essentiels étant interdits jusqu'au 5 avril. (Belga)