La province d'Anvers a interdit la pratique du football pour les adultes et ne fait actuellement aucune exception pour le monde professionnel. Cela complique grandement la préparation de l'Antwerp et du Beerschot, qui disputeront respectivement ce weekend la finale de la Coupe de Belgique et celle de D1B. Toutefois, la Pro League n'a pas voulu évoquer un quelconque report de ces deux matches. Les mesures supplémentaires prévues en province d'Anvers pour endiguer la propagation du coronavirus valent donc également pour le football professionnel. Il est actuellement interdit, à l'échelle provinciale, de pratiquer un sport collectif rassemblant plus de dix adultes, a précisé la gouverneure Cathy Berx. Une exception pourrait être obtenue uniquement si un avis différent est émis par la cellule d'évaluation Celeval. Cette mesure est particulièrement contraignante pour l'Antwerp et le Beerschot, qui sont à quelques jours d'un match crucial. En effet, le 'Great Old' doit défier le Club de Bruges samedi en finale de Coupe de Belgique alors que les Rats affronteront dimanche Oud-Heverlee Louvain avec l'accession dans l'élite du football belge comme objectif. Pour Stijn Van Bever, porte-parole de la Pro League, ils doivent se tenir comme prévu. "Nous voulons démontrer qu'il est possible d'organiser des rencontres sûres. Elles se tiendront à huis clos et sous un protocole sanitaire strict. Ces deux finales constituent une épreuve décisive avant le début de la Jupiler Pro League une semaine plus tard. Pour l'instant, nous faisons tout notre possible pour que la saison 2020-2021 commence à la date prévue. Nous ne voulons pas d'un plan B". L'Antwerp et le Beerschot ne sont pas les seuls clubs concernés par cette mesure provinciale. En effet, le FC Malines, Westerlo et l'Union, dont le centre d'entraînement se situe à Lierre, sont obligés soit de s'entraîner sans contact en petits groupes, soit de déplacer leurs sessions dans une autre province. (Belga)