Les autorités sanitaires espagnoles ont fait part lundi de leur grande préoccupation devant l'évolution de l'épidémie dans une partie de la Catalogne, isolée du reste du pays et soumise à des mesures de restriction depuis samedi."Ces derniers jours, et surtout durant cette fin de semaine, nous avons enregistré le plus grand nombre de cas en près d'un mois", a déclaré l'épidémiologiste en chef du ministère de la Santé, Fernando Simon, lors d'une conférence de presse. Selon les chiffres publiés lundi par le ministère de la Santé, le nombre de personnes ayant été contaminées par le virus dans le pays s'élève à 251.789, avec près de 1.250 nouveaux cas diagnostiqués depuis vendredi, dont plus de la moitié en Catalogne (nord-est). Samedi, les autorités catalanes ont annoncé qu'il n'était plus possible d'entrer ou de sortir d'une zone autour de la ville de Lerida, à environ 150 km à l'ouest de Barcelone. Dans cette zone qui compte quelque 200.000 habitants, la circulation n'est pas restreinte mais il est recommandé de minimiser les déplacements et de porter un masque dans la rue. "Nous sommes préoccupés par les contaminations à Lerida, nous sommes très préoccupés", a déclaré M. Simon. Si la plupart des nouveaux foyers de contaminations en Espagne sont sous contrôle, "certains atteignent des niveaux bien au-delà de ce qui est souhaitable". Les autorités sanitaires catalanes ont installé un hôpital de campagne près du principal centre sanitaire de Lerida et ont lancé un appel à des médecins volontaires. Les premiers foyers de contamination semblent être apparus parmi les travailleurs saisonniers qui participent à la récolte des fruits, avant de se répandre au sein de la population. Depuis dimanche, les 70.000 habitants de la région côtière d'A Mariña en Galice (nord-ouest), sont également soumis à des mesures de restriction en raison d'une hausse des contaminations au nouveau coronavirus. Le docteur Simon a néanmoins signalé que "dans la majeure partie du territoire espagnol, il n'y a pas d'augmentation significative du risque", tout en appelant à "la responsabilité individuelle" des citoyens. L'Espagne est l'un des pays les plus affectés par la pandémie de nouveau coronavirus, responsable de près de 28.400 morts sur son sol. Selon une étude sérologique publiée lundi, seulement 5,2% de la population espagnole a été immunisée contre le nouveau coronavirus. (Belga)