Les autorités tchèques ont pris, lundi soir, un certain nombre de nouvelles mesures pour contrer la montée en flèche des contaminations dans le pays. Les écoles primaires vont notamment fermer leurs portes dès mercredi. Le gouvernement tchèque a aussi annoncé la fermeture, à cette date, des restaurants et des bars dans tout le pays, ainsi que l'interdiction de la consommation d'alcool dans les lieux publics."Nous n'avons droit qu'à un seul essai et il doit être couronné de succès", a déclaré à la presse le Premier ministre Andrej Babis, dont le cabinet a été critiqué pour sa communication, peu claire, et des mesures chaotiques alors que le nombre d'infections a fortement augmenté au cours des deux derniers mois. Les nouvelles mesures seront en vigueur jusqu'au 3 novembre. La fermeture des écoles primaires est prévue jusqu'au moins la fin des vacances d'automne, soit le 1er novembre. Les bars, restaurants et boîtes de nuit fermeront leurs portes mercredi, jusqu'à la fin de l'état d'urgence, soit le 3 novembre. Les rassemblements sont limités à six personnes et le port du masque est imposé aux arrêts des transports en commun. La plupart des lieux culturels avaient déjà été fermés. Les écoles primaires passeront à l'enseignement à distance, tout comme le font depuis lundi les écoles secondaires et les universités. La Tchéquie connaît une explosion du nombre de nouvelles contaminations ces dernières semaines. Le pays, qui compte 10,7 millions d'habitants, a enregistré vendredi plus de 8.500 nouvelles infections confirmées. Le nombre de soignants infectés a aussi presque doublé entre le 3 octobre et ce lundi, passant de 2.480 à 4.432. Lundi soir, le bilan s'élevait à 119.007 contaminations et 1.045 décès. "Nous devons prendre des mesures qui inverseront la tendance d'ici deux ou trois semaines, sinon nous manquerons de capacité hospitalière", a déclaré le ministre de la Santé Roman Prymula. Après avoir relativement bien résisté à la première vague de Covid-19 au printemps en imposant une série de restrictions, dont un confinement, la République tchèque a connu une hausse des contaminations depuis le mois d'août, après avoir levé en été la plupart des mesures. Le gouvernement a depuis réintroduit une obligation de port du masque à l'intérieur des lieux publics, réduit le nombre de personnes autorisées à se rassembler et fermé les piscines, les zoos et les centres sportifs. Depuis ce lundi, les événements sportifs sont également annulés et les cinémas, les théâtres, les musées et les galeries fermés. (Belga)