La réunion du Conseil National de Sécurité consacrée au coronavirus était toujours en cours jeudi vers 22h00. Les principaux membres du gouvernement fédéral et les ministres-présidents des Communautés et Régions sont rassemblés au 16 rue de la Loi depuis 18h30 et la conférence de presse tant attendue se fait attendre.Des voix se sont fait entendre durant toute la journée en faveur du déclenchement de la phase fédérale de la gestion de crise. De la sorte, des mesures nationales peuvent être prises et non plus simplement des recommandations qui se déclinent par Région, province et commune. Plusieurs mesures de restriction sont sur la table en vue de freiner la propagation de l'épidémie en Belgique, visant l'Horeca, les transports publics dont l'usage serait déconseillé ou encore les écoles. Il semble, à bonne source, que ce dernier point pose problème. A son arrivée à la réunion, le ministre-président flamand, Jan Jambon, s'est dit en défaveur d'une fermeture des écoles car elle provoquerait notamment la prise en charge des enfants par leurs grands-parents. Or, ceux-ci font partie de catégories à risque de la maladie. Mais, dans d'autres pays, à commencer par la France, une telle mesure a été annoncée. (Belga)