Le gouvernement fédéral reste convaincu que le choix de vacciner en premier les résidents de maisons de repos est le bon, notamment en raison des caractéristiques du vaccin de Pfizer/BioNTech, le seul disponible à ce jour, a déclaré la Première ministre Groen, Petra De Sutter, mardi soir sur le plateau de l'émission Terzake.Après une phase de test la semaine dernière, la campagne de vaccination à grande échelle a débuté ce mardi en Belgique. Environ 87.000 doses du vaccin Pfizer/BioNTech seront fournies chaque semaine. Dans une première phase qui doit normalement durer trois semaines, elles seront administrées au personnel et aux résidents les plus fragiles des maisons de repos et de soins, sur base volontaire. Dans un second temps, la vaccination concernera les hôpitaux et les professionnels de la santé. Cet ordre de priorité est "le bon choix", selon Petra De Sutter, notamment car le vaccin Pfizer/BioNTech, le seul pour l'heure a être autorisé dans l'Union européenne, protège bien contre les symptômes graves du Covid-19 mais pourrait être un peu moins efficace pour bloquer la transmission du virus. Un vaccin plus efficace sur ce plan pourrait être davantage recommandé pour les jeunes et les personnes en bonne santé. "Recourir au vaccin de Pfizer dans les maisons de repos pour empêcher que les résidents ne tombent gravement malades et ne meurent est le bon choix", estime Petra De Sutter. La vice-Première ministre souligne à son tour que la campagne de vaccination pourrait connaître un coup d'accélérateur maintenant que Pfizer a confirmé les livraisons attendues pour les semaines prochaines, ce qui n'impose plus de devoir garder sous la main, par mesure de précaution, des doses de vaccins pour les secondes injections prévues à J+21 sur les personnes qui ont déjà reçu la première dose. Une partie des professionnels de la santé pourrait ainsi déjà être vaccinée en parallèle aux résidents de maisons de repos. Selon la ministre, il existe une chance que les choses puissent aller plus vite et que l'ensemble de la population puisse être vaccinée plus rapidement. "Plus ça ira vite, mieux ce sera." (Belga)