L'Italie a battu, pour le 2e jour consécutif, le record du nombre de nouvelles contaminations quotidiennes au coronavirus, avec 8.804 cas signalés en 24 heures. Un chiffre en hausse par rapport aux 7.332 de mercredi.Ce dernier bilan porte le nombre total d'infections à 381.602 tandis que celui des décès a augmenté de 83 et atteint désormais 36.372, selon l'Agence de protection civile. Le Premier ministre Giuseppe Conte a renouvelé les appels à suivre les nouvelles règles de confinement face au virus, qui comprennent l'interdiction de faire la fête, le couvre-feu dans les bars et restaurants, et le port obligatoire du masque même à l'extérieur. "Nous avons besoin de la contribution de tous pour contenir la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19", a-t-il tweeté quelques minutes avant la publication des dernières statistiques. Un rapport hebdomadaire du ministère de la santé et de l'Institut national de la santé a averti que l'épidémie était "déjà entrée dans une phase aiguë". Selon les tendances actuelles, la situation des lits d'hôpitaux pourrait "atteindre un niveau critique le mois prochain" dans certaines régions, à moins que des mesures de confinement plus strictes ne soient prises dans les zones les plus touchées, indique le rapport. Au cours de la période du 28 septembre au 11 octobre, l'Italie a enregistré 75 cas positifs pour 100.000 habitants, contre 44,37 durant les deux semaines précédentes. Les régions qui, jeudi, ont signalé les plus fortes augmentations de contaminations sont la Lombardie, avec plus de 2.000 cas, la Campanie avec environ 1.100 et le Piémont avec plus de 1.000. En Campanie, une région du sud du pays dont fait partie Naples, le président régional Vincenzo De Luca a annoncé de nouvelles restrictions, dont la fermeture de toutes les écoles pendant deux semaines, à partir de vendredi. Il avait menacé la semaine dernière d'imposer un confinement régional, en fermant "tout", si les cas quotidiens de coronavirus devaient dépasser le millier. (Belga)