Le PTB souhaite que la distanciation sociale de 1,5 mètre entre les personnes en entreprise reste une règle obligatoire, indique lundi le porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw. "Nous recevons beaucoup de réactions inquiètes de la part de personnes qui doivent retourner au travail. Les gens veulent travailler, mais en toute sécurité." "Des règles contraignantes et un personnel suffisant pour l'inspection sociale sont essentiels pour un retour au travail en toute sécurité. Et à l'heure actuelle, il n'y a ni l'un, ni l'autre", pointe le PTB. Ce dernier demande un renforcement immédiat des ressources de l'inspection sociale pour pouvoir permettre des contrôles préventifs. "Il semble déjà que les employeurs ne prennent pas les règles sanitaires avec le même sérieux partout", indique le porte-parole, faisant référence à des déclarations de la FEB et du Voka. Ces fédérations patronales "ont déclaré que les recommandations pour travailler en toute sécurité ne sont rien d'autre qu'une 'boîte à outils de bonnes pratiques et de suggestions' et 'pas une check list'. Elles estiment que les règles de distanciations (1,5 mètre) et autres règles sanitaires ne sont pas contraignantes." "Les règles sanitaires sont importantes pour nous. Nous voulons que les organisations syndicales soient impliquées partout. La mise en œuvre concrète des règles sanitaires doit se faire avec l'accord des Comités pour la prévention et la protection au travail (CPPT) dans lesquels les syndicats sont représentés. Ce que nous voulons, c'est une protection maximale, et pas le profit maximal", ajoute Raoul Hedebouw. Le PTB appelle le gouvernement à prendre les mesures nécessaires afin d'établir des normes contraignantes pour renforcer l'inspection sociale et la compétence des CPPT. (Belga)