La Fédération des cinémas de Belgique se dit vendredi très déçue de la prolongation de la fermeture des salles jusqu'au moins fin janvier, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19. "Il faut maintenant un soutien spécifique et substantiel pour le secteur des cinémas", estime son secrétaire, Thierry Laermans. "Sinon nous courons à la catastrophe."Thierry Laermans rappelle que la période hivernale est généralement la plus chargée de l'année pour le secteur. "Devoir fermer, c'est une gifle économique incroyable", ajoute-t-il. "Nous avions demandé à pouvoir rouvrir mi-décembre comme en France. Nous comprenons que la crise sanitaire n'est pas encore terminée mais nous avons prouvé qu'une visite au cinéma était parfaitement sûre. Nous sommes très déçus que le public ne soit pas autorisé à se détendre un peu." Pour la Fédération des cinémas de Belgique, les mesures de soutien mises en place ne compenseront pas les revenus perdus des mois précédents. "Une vraie aide est nécessaire d'urgence", plaide le secteur. (Belga)