Le taux de reproduction est déjà à 1,5 à Anvers et se dirige vers 2, a déclaré jeudi l'épidémiologiste Pierre Van Damme (UAntwerpen) dans Terzake sur la chaîne Canvas. Cela signifie qu'à Anvers, chaque personne infectée en contamine deux autres. "Même un confinement local n'a plus de sens, car le virus se répand très rapidement sur le territoire belge", a déclaré M. Van Damme. Selon l'épidémiologiste, le Conseil national de sécurité aurait dû décider d'introduire une bulle de dix personnes permanentes, au lieu des quinze contacts qui sont autorisés à changer chaque semaine. "Pour l'amour de Dieu, limitez vos contacts", a-t-il ajouté. "Restez aussi loin que possible des autres, à l'exception de quelques-uns. Vous ne pouvez renverser la situation en trois ou quatre semaines que si nous limitons nos contacts dès maintenant, il n'y a pas d'autre solution." Le professeur s'est heurté à la résistance du ministre de l'Intérieur Pieter De Crem, présent au Conseil national de sécurité. Ce dernier estime qu'un signal important a été donné en ne permettant pas d'assouplissements supplémentaires des mesures. "C'est certainement une mesure très importante. Si vous comparez cela avec le reste du monde, ce sont des mesures très strictes." Si dans les dix à quatorze jours il apparaît que de nouvelles mesures doivent être prises, ça sera le cas, a déclaré M. De Crem. Le ministre a également déclaré que 180.000 amendes ont déjà été infligées à des personnes qui ne respectent pas les consignes. (Belga)