La gouverneure de la Province d'Anvers Cathy Berx n'a pas accordé d'exception aux clubs de football professionnel par rapport à l'interdiction de pratiquer le sport sur des terrains de la province. Raison pour laquelle l'Antwerp, le KV Malines, le Beerschot et Westerlo cherchent des alternatives pour les entraînements collectifs. Différentes pistes sont étudiées. Pour l'Antwerp et le Beerschot, l'interdiction des sports de contact pour les adultes tombe à un mauvais moment. Le 'Great Old' doit affronter le Club Bruges samedi en finale de la coupe de Belgique. L'Antwerp risque de ne plus être autorisé à s'entraîner en groupe sur ses propres terrains d'entraînement. Le Beerschot est dans une situation semblable, car il joue dimanche la finale retour de la 1B à Louvain, avec un ticket pour l'élite en jeu. L'Antwerp et le Beerschot pourraient s'entraîner au centre d'entraînement à Tubize. Malines envisagerait de s'installer à Kampenhout en vue de la reprise du championnat le 9 août à Zulte Waregem. Westerlo, qui termine une semaine de stage à Papendal, aux Pays-Bas, regarde plusieurs pistes. Les Campinois reprendront le championnat le 23 août. "Mais si tu ne peux pas t'entraîner en groupe maintenant, tu auras un énorme désavantage par rapport aux autres équipes de la série. Tu risques de ne pas commencer au même niveau que les autres", a résumé le directeur général Wim Van Hove. (Belga)