Les codes couleurs annoncés par les autorités pour classer les régions en fonction du risque sanitaire compliquent la reprise pour les sociétés d'autocars qui assurent des liaisons internationales, déplore jeudi la fédération belge du secteur (FBAA). Elle réclame davantage de clarté au plus vite.Les autocars peuvent désormais circuler à capacité quasi maximale dans les pays voisins (France, Allemagne, Pays-Bas et Luxembourg), à la condition que les voyageurs portent un masque. "La tendance à l'uniformisation des mesures est une bonne nouvelle pour les entreprises belges, puisque cela simplifie leur organisation", commente la fédération. "Mais les codes couleurs causent quant à eux de l'incertitude." Le secteur estime par exemple qu'il est essentiel de clarifier ce qu'impliquerait un changement de couleur pour un voyageur qui se trouve à l'étranger. "Nous ne pouvons pas davantage avancer sans ces clarifications", conclut la FBAA. (Belga)