Si, durant la période de confinement, les soins dentaires étaient réservés aux situations urgentes, l'assouplissement des mesures par le Conseil national de sécurité permet aux dentistes d'assurer la prise en charge des soins dits nécessaires dès lundi. Le redémarrage progressif des activités de dentisterie s'accompagne toutefois d'une série de précautions visant à protéger à la fois le spécialiste et le patient.Les rendez-vous ne peuvent être enregistrés qu'à la suite d'un triage téléphonique et il est demandé aux patients de se rendre chez leur dentiste seul, ou lorsque cela est vraiment indispensable, en compagnie d'un accompagnateur au maximum. Les patients sont par ailleurs invités à mettre un masque buccal et à se désinfecter les mains avec du gel hydroalcoolique dès leur arrivée. La salle de consultation est réservée uniquement au spécialiste et au patient, sauf lorsque cela est impossible. De plus, les patients sont encouragés à payer uniquement par voie électronique, précise l'association des dentistes flamands (Verbond der Vlaamse Tandartsen - VVT) dans un document contenant des conseils concrets à l'intention des confrères. Tous les objets non nécessaires tels que les magazines, les dépliants et les jouets seront retirés de la salle d'attente. Les chaises seront placées de manière à respecter la distance de sécurité d'un mètre et demi. En cas de manque de place, les patients devront sonner et attendre à l'extérieur. Plusieurs mesures de protection spécifiques doivent être respectées pendant la consultation et le dentiste et ses assistants doivent s'équiper des vêtements de protection nécessaires. En outre, les patients infectés ou suspects de Covid-19 ainsi que ceux qui sont conscients d'avoir été en contact avec des personnes contaminées au cours des quatorze derniers jours doivent être réorientés. Les dentistes présentant des symptômes du nouveau coronavirus, même s'ils sont légers, doivent rester chez eux et ne peuvent prodiguer des soins. Les soins nécessaires comprennent les infections ou les douleurs insuffisamment maîtrisées au niveau de la cavité buccale, le suivi du traitement des traumatismes dentaires, l'achèvement des traitements endodontiques qui ont déjà commencé, le suivi des transplantations dentaires ou des implantations récentes, le traitement (d'urgence) en cas de fracture dentaire ou de perte de restauration, la mise en place de prothèses déjà fabriquées ou le traitement des problèmes liés aux prothèses amovibles. En orthodontie, les soins nécessaires concernent la remise en place des parties desserrées de l'appareil dentaire, le placement de tout appareil amovible déjà fabriqué, le suivi du traitement des personnes ayant un appareil non amovible ainsi que celui des patients souffrant d'infections parodontales graves. Le passage à la troisième phase du déconfinement, qui comprend des soins ordinaires, sera déterminé par les autorités après évaluation. (Belga)