Les forces de l'ordre feront preuve d'une grande sévérité pour faire appliquer les mesures de confinement annoncées mardi soir à l'issue du conseil de sécurité, a prévenu mardi soir le ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem, au micro de la RTBF."On n'avait pas d'autre choix" que de prendre ces mesures, a justifié le ministre. "Il faut rester chez soi. En prenant soin de soi, on prend soin des autres." Ces mesures "de santé publique" ont été prises "sur base des avis du panel scientifique", a rappelé M. De Crem (CD&V). L'heure n'est plus à une avancée "pas à pas", mais bien à une accélération du mouvement, a poursuivi le ministre de l'Intérieur. Il assure que ceux qui ne respectent pas les décisions seront sanctionnés. "II y aura des amendes, on a donné l'ordre d'être sévères", a précisé M. De Crem. La surveillance ne posera pas de problème d'effectifs, a-t-il encore dit, puisque les autres événements qui mobilisent la police en temps normal sont suspendus. (Belga)