Les gouverneurs des différentes provinces de Belgique exécuteront de la manière la plus homogène possible la recommandation des autorités fédérales d'annuler ce mois-ci tous les rassemblements à l'intérieur de plus de 1.000 personnes pour éviter la propagation du coronavirus, même si une certaine latitude leur est encore laissée, a-t-il été décidé mardi soir lors d'une réunion entre les gouverneurs de provinces et le ministre de l'Intérieur Pieter De Crem (CD&V).Les gouverneurs se sont rangés mardi soir derrière cette recommandation, qui ne concerne toutefois pas les événements en plein air comme les activités sportives. "Ils vont à présent définir le cadre" des mesures prises par province, a indiqué le ministre. "Ces mesures définies par la province seront valables dans toutes ses villes et communes. Des solutions sur mesure sont également possibles dans chaque province." Pieter De Crem reconnaît que cela n'exclut pas totalement la possibilité qu'une activité soit interdite dans une province, mais puisse être organisée dans une autre. "J'ai cependant constaté un large consensus entre les gouverneurs" pour rendre les mesures "aussi uniformes que possible", a souligné le ministre. Sept critères ont été définis pour guider les gouverneurs, parmi lesquels le nombre d'infections par province, le niveau d'urbanisation de celle-ci et le fait qu'elle dispose ou non d'un hôpital de référence sur son territoire. "Il est aussi possible que certaines activités réunissant moins d'un millier de participants tombent sous le coup de la mesure" recommandée par le fédéral. Mercredi, "chaque gouverneur contactera les bourgmestres et déterminera avec eux les mesures à mettre en place", a conclu M. De Crem. (Belga)