Domus Medica, l'association des médecins généralistes flamande, dénonce mardi le manque de clarté des consignes adressées aux voyageurs revenant de zones oranges.Le site diplomatie.belgium.be du SPF Affaires étrangères indiquait lundi qu'aucune quarantaine n'était plus recommandée pour les voyageurs revenant d'une zone orange mais qu'il était toutefois demandé à ces personnes de surveiller étroitement leur état de santé. Ces indications ont cependant changé mardi. Les voyageurs revenant d'une zone orange sont désormais priés de se soumettre à un test de dépistage et à une quarantaine. S'il ne s'agit pas d'une obligation, il est demandé aux voyageurs de consulter leur médecin à leur retour afin de se faire dépister et de se placer en quarantaine. Le gouvernement fait donc appel à l'esprit civique des citoyens. Les médecins déplorent le manque de clarté des indications destinées aux voyageurs. Selon Domus Medica, le code orange ne tient pas la route. "Soit on oblige tous les voyageurs revenant d'une certaine région à faire un test et à se mettre en quarantaine pendant 14 jours, soit on n'oblige personne", fustige l'association dans un communiqué. "Les médecins généralistes ne peuvent pas continuer à travailler ainsi. Y a-t-il quelqu'un qui prendra enfin la barre afin d'essayer de nous guider à travers la deuxième vague? " (Belga)