Les nouvelles mesures annoncées dimanche soir par les ministres de l'Education renforcent la nécessité de prolonger la possibilité de chômage temporaire des parents pour fermeture d'écoles, a estimé la Ligue des Familles.Parmi ces mesures, les ministres sont convenus qu'une classe soit fermée jusqu'aux vacances de Pâques dès qu'un cas positif apparaît dans la classe, dans les communes où la situation épidémiologique est préoccupante. "Cette mesure va encore augmenter le nombre de classes fermées. Il apparaît donc essentiel de prolonger la possibilité de chômage temporaire pour fermeture d'école, actuellement prévue jusqu'au 31 mars", a souligné Christophe Cocu, directeur général de la Ligue des familles. Les mesures annoncées dimanche soir ne valent toutefois que de manière temporaire jusqu'au 2 avril. (Belga)